L’association des plantes au potager 38


Dans la nature, les plantes poussent dans un méli-mélo d’espèces différentes, elles sont parfois même imbriquées les unes dans les autres, et pourtant elles se portent très bien.
Alors pourquoi avons-nous ce réflexe de tout séparer au potager ?
Lorsque l’on jardine au naturel, on imite le plus possible la nature. Or l’organisation linéaire traditionnelle de nos potagers nous rapproche plus d’une juxtaposition de monocultures que du melting-pot naturel.
Bien sûr, pour pouvoir biner ou désherber, le fait de regrouper et d’aligner les légumes présente un avantage. Mais à partir du moment où vous mulchez vos parcelles, ces travaux deviennent vite inutiles. Alors pourquoi continuer à tout séparer ?
Imaginez-vous un instant dans la peau d’un puceron voletant à la recherche de nourriture… quoi de plus facile que de repérer au loin ces légumes bien ordonnés aussi voyant qu’une piste d’aéroport parfaitement éclairée ? Voici une bonne raison de changer d’habitudes et de mélanger les légumes, mais ce n’est pas la seule !

Les plantes ont différentes fonctions au sein de l’écosystème, elles ne se résument pas à des unités de productions individuelles et ont des interactions constante entre elles et leur environnement.  Connaître ces relations et savoir les utiliser permet d’obtenir le meilleur de notre potager de manière naturelle. En choisissant les bonnes associations, les plantes vont s’aider et se protéger mutuellement.

Osez le mélange de légumes et de fleurs!

Ainsi, lorsque vous planifiez votre potager, il est intéressant de savoir associer correctement les légumes et autres plantes qui y poussent. Car si certaines plantes s’entendent très bien ensemble, d’autres pas du tout !
En mélangeant de manière adéquate les plantes, on crée un écosystème qui va se réguler tout seul, comme dans la nature. Vous obtiendrez ainsi de meilleurs résultats grâce à des méthodes naturelles.
Le simple fait de mélanger les légumes entre eux va perturber les insectes ravageurs à l’inverse des pistes d’atterrissages qu’offrent les potagers traditionnels avec leurs légumes bien groupés en rangs. Acceptez un peu d’anarchie dans vos parcelles, ainsi, les différentes hauteurs de feuilles, les formes et les parfums variés vont brouiller les sens des insectes nuisibles qui iront voir ailleurs.

Certaines plantes vont attirer les insectes auxiliaires(*) qui sont utiles pour nos cultures, comme par exemple ceux qui pollinisent les fleurs et nous permettent d’obtenir nos légumes fruits ou bien encore ceux qui nous aident à régulariser les populations de ravageurs.
D’autres plantes auront tendance à éloigner les insectes indésirables ou au contraire, les attirer sur elles, protégeant ainsi leurs voisines et garantissant un approvisionnement constant pour leurs prédateurs… Car il ne faut pas perdre de vue que pour avoir une armée d’assistants au jardin, il faut les nourrir en permanence et pas uniquement quand on a besoin d’eux. Par exemple, les coccinelles ne s’installeront pas dans votre jardin si elles n’ont pas régulièrement de pucerons au menu. Ainsi, on va organiser notre potager de manière à créer des barrières répulsives pour protéger les plantes les plus sensibles et attrayantes, des garde fous pour attirer l’armée de nettoyeurs et des leurres pour éloigner les envahisseurs indésirables.

Le mélange des plantes brouille la perception des ravageurs.

Les plantes choisies vont ainsi jouer un rôle sur l’équilibre entre auxiliaires et ravageurs, mais ce n’est pas tout, elles vous aussi interagir mutuellement entre espèces différentes.
Certaines plantes produisent des substances qui vont accélérer et renforcer la croissance des autres ou inversement, qui vont ralentir le développement ou affaiblir leurs voisines.
D’autres encore vont protéger les autres végétaux proches des maladies et dans tous les cas, le fait de mélanger les légumes freine la propagation des agents infectieux qui menacent la santé de nos cultures.
Enfin, certaines plantes sont en compétitions entre elles (nutriments, soleil, espace,…), alors que d’autres s’associent parfaitement et coopèrent.
Leur agencement sera aussi pensé en fonction des besoins des plantes, mais aussi de leur taille et leur port pour qu’elles s’entraident au mieux sans se porter préjudices, les une pouvant, par exemple, apporter de l’ombre à celles qui craignent le soleil tandis que d’autres peuvent servir de tuteurs pour celles qui le recherche.
Les interactions sont nombreuses et variées, d’où l’intérêt de bien comprendre les associations à faire ou à ne pas faire.

Cette jeune salade ne craint pas le soleil à l’ombre de ses voisines.

Si certains mélanges de légumes sont connus et utilisés depuis longtemps, ceux avec les herbes aromatiques et les fleurs sont moins appliqués. Et pourtant c’est bien dommage!
En plantant vos fleurs et aromates au sein mêmes de vos légumes, ceux-ci n’en seront que plus beaux et prolifiques.
Il faut idéalement planter 1/3 de fleurs et aromates en mélange avec vos légumes pour que leur efficacité soit optimum.
De surcroît, votre potager deviendra un vrai « patchwork » de couleurs et rivalisera avec les plus beaux parterres de fleurs.

Je vous présente ci-dessous les principales fleurs et plantes aromatiques intéressantes pour le potager ainsi qu’un tableau avec les différentes associations à faire avec vos légumes.
Les bénéfices de ces interactions (ou au contraire, leurs effets négatifs) ont été, pour la plupart, constatés de manière empirique sur le terrain, d’autres ont été démontrés scientifiquement. Certaines associations ne font pas l’unanimité et sont à l’origine de controverses, ce qui est normal quand on sait que les interactions avec l’environnement jouent aussi! Il faut parfois tester ces associations chez soi pour voir celles qui fonctionnent dans les conditions particulières de votre jardin.
Dans tous les cas, la diversité de votre potager est la clef de la réussite !

Les fleurs au potager :

Le souci (Calendula officinalis)
Voici la plus connue des fleurs utiles au jardin. Elle éloigne les mouches blanches (aleurodes) et les pucerons. Ses racines améliorent la structure du sol tout en l’assainissant (elles tuent les nématodes). À planter partout dans le potager !

La capucine (Tropaeolum Majus)
Elles attirent les pucerons noirs et les détournent de vos plantes et éloignent les punaises de la courge, les mouches blanches (aleurodes), les pucerons lanigères, les doryphores, la piéride du choux.

Les cosmos (Cosmos bipinnatus)
Troublent le déplacement et la vision des insectes indésirables. Elles peuvent servir d’ombrage léger car elles grandissent vite et ne sont pas trop fournies. Elles améliorent le sol, leurs racines affinant et travaillant la terre. Elles sont idéales pour des terres tassées et compactées. De plus, elles font fuir la piéride du chou.

L’œillet d’inde ou tagette (Tagete petula)
Les tagettes ont des racines qui sécrètent une substance nocive (le thiophène) pour les insectes (aleurodes) et nématodes du sol. Elles sont également un bon engrais vert (*) pour enrichir et fertiliser le sol. En surface, ils éloignent les fourmis et les pucerons et attirent les syrphes (prédateurs de pucerons).

L’achillée millefeuille (achillea millefolium)
Elle attire les papillons et insectes auxiliaires. Elle représente également un véritable refuge pour ses hôtes. À planter idéalement en bordure de potager, elle attirera les insectes pollinisateurs, surtout près des choux qui en ont fort besoin.

La bourrache (Bogaro officinalis)
La bourrache attire les insectes pollinisateurs et éloigne les chenilles et limaces. Elle est très utile étalée en mulch au pied des autres plantes (bonne source de potassium, de calcium et autres minéraux indispensables aux plantes). Elle favorise la pollinisation des fraisiers. Elle renforce la résistance de ses compagnes.

la lavande (Lavandula officinalis)
Répulsif puissant, tient éloignés les pucerons et les fourmis. Tient aussi éloigné les mulots.

Le chrysanthème comestible (Chrysanthemum coronarium)
Plante très mellifère. Elle attire les insectes pollinisateurs et les oiseaux insectivores, favorisant ainsi de bonnes récoltes au potager et au verger. Plantez-la en bordure de votre potager pour attirer les oiseaux friands de mouches, chenilles et insectes en tout genre.

La camomille matricaire (Matricaria matricarioides)
Elle aide à la croissance et accroît les saveurs du chou et de l’oignon. Elle n’aime pas la menthe.

L’amarante (Amaranthus sp.)
C’est une annuelle aux feuilles comestibles, comme des épinards. Elle aime particulièrement la pomme de terre, le maïs, l’oignon, mais s’entend avec toutes les autres plantes, potagères ou non.

La consoude (Symphytum officinale)
Riche en calcium, en potassium, en phosphore et en vitamines de toutes sortes, elle est très utile en engrais vert et en décoctions.

Le dahlia (Dahlia sp.)
Attire les insectes pollinisateurs et décourage les nématodes. Association idéale avec la courgette.

Les pélargoniums (Pelargonium sp.)
Font fuir les piérides du chou et autres insectes qui s’attaquent aux rosiers, maïs, vigne, poivrons,….

Les aromates au potager :

L’aneth (Anethum graveolens)
L’aneth est une très bonne compagne au potager. Sa haute taille et son odeur déroutent visuellement et olfactivement les insectes indésirables. Peu feuillue, elle ne fait pas ombrage aux légumes, ce qui permet de la placer au beau milieu de rangées de légumes sans gêner.

Le basilic (Ocimum basilicum)
Il repousse les pucerons, mouches et moustiques. Il renforce le goût de certains légumes (tomates notamment).

La ciboulette (Allium schoenoprasum) er la ciboule (Allium fistulosum)
Efficace contre l’oïdium et les tâches noires. Elle éloigne les doryphores. La ciboulette est une grande amie des vergers, elle est la compagne idéale des pommiers et des carottes. Elle est une bonne compagne aussi des groseilliers, cassis, fraises, rosiers et des courges. Elle protège les arbres fruitiers de la galle. Elle n’aime pas le haricot, la fève, le pois.

L’origan- Marjolaine sauvage (Origanum vulgare)
C’est une plante mellifère qui attirera les insectes pollinisateurs, idéal pour vos légumes. Elle a un effet bénéfique sur toutes les plantes dont il favorise la croissance et augmente la saveur.

Le persil (Petroselinum crispum)
Il protège les carottes de la mouche de la carotte. Il apporte vigueur aux tomates et aux asperges et se plait bien aussi près des artichauts et oignons; mais il ne fait pas bon ménage du tout avec les pois, céleri, laitue et poireau.

La sauge (Salvia officinalis)
Elle fait fuir la piéride du chou et renforce le goût des choux. Elle protège la carotte de la mouche de la carotte. Elle s’allie bien avec la sauge et le romarin mais n’aime ni le concombre ni l’absinthe.

Le thym (Thymus vulgaris)
Il fait fuir la piéride du chou, les chenilles en général, les mouches blanches (aleurodes), les pucerons et les fourmis. Il s’associe avec toutes les plantes et accentue leurs saveurs. Il a une prédilection pour le romarin et la sarriette.

Le romarin (Rosmarinus officinalis)
Il fait fuir la piéride du chou, la mouche des carottes et les pucerons. Il n’a pas d’ennemi et s’entend très bien avec la sauge.

La menthe (Mentha sp.)
Répulsif puissant, tient éloignés les pucerons, fourmis, cétoines et piéride du chou. Elle favorise la croissance et la saveur des choux et tomates. Elle n’aime pas la carotte. Elle est envahissante.

La coriandre(Coriandrum sativum)
Tient éloignée la mouche des carottes et les pucerons. Attire les pollinisateurs. elle n’aime pas le fenouil.

Le cerfeuil (Anthriscus cerefolium)
Protège des pucerons et fait fuir les limaces. Accentue le goût des radis (peut-être un peu trop pour certains…).

L’estragon (Artemisia dracunculus)
Il a une nette préférence pour le thym, la sarriette et l’absinthe, mais il s’accorde avec toutes les plantes et n’a pas d’ennemi.

L’absinthe (Artemisia absinthium)
Son parfum éloigne les animaux (lapins, chevreuils). Elle entrave la croissance des jeunes plantes. Elle n’aime pas la sauge et le fenouil.

L’hysope (Hyssopus officinalis)
Elle repousse la piéride du chou et se plait près de la vigne. Elle n’aime pas le radis.

La livèche (Levisticum officinale)
Elle fait fuir les insectes grâce à sa forte odeur et s’accorde avec toutes les plantes. Plantez la en bordure car elle est envahissante.

La mélisse (Melissa officinalis)
Son parfum citronné éloigne les pucerons et les mouches. Elle est compagne de toutes les plantes. Envahissante, plantez la plutôt près des rosiers et fruitiers dont elle éloigne les pucerons.

La sarriette (Satureja Montana)
Elle éloigne les pucerons. Elle s’entend bien avec haricot, oignon, betterave et salade.

La verveine citron (Lippia triphylla syn. L. citriodora)
Elle repousse les pucerons.

Tableau des plantes à associer avec les légumes:

Ail Éloigne les insectes (doryphores, teigne du poireau, mouche de la carotte,…), mais protège aussi de certains champignons pathogènes (rouille, pourriture grise, marsonia…).
Légumes à associer :
Carotte (contre la teigne du poireau et la mouche de la carotte), fraisier (contre la pourriture grise), tomate (contre la rouille et les araignées rouges pour la tomate et contre la teigne du poireau), betterave, concombre, cornichon, laitue, pomme de terre, fenouil, oignon, poireau.
Mais aussi framboisiers, prunier, abricotier, pêcher (très efficace contre la cloque du pêcher).
Aromates et fleurs à associer :
Soucis.
Plantes à éloigner :
Choux, asperge (controverse sur le sujet), toutes les fabacées (haricots, pois, fèves, lentilles…): la production d’azote est fatale pour l’ail.
Artichaut Un compagnon apprécié par toutes les plantes.
Légumes à associer :
Asperge, fèves, laitue, haricot nain, pois, radis, choux, oignon.
Asperge Légumes à associer :
Tomate (la tomate repousse la mouche de l’asperge et les criocères et l’asperge protège la tomate des nématodes), oignon, ail (controverse sur le sujet), échalote, haricot nain, navet, pois, radis, concombre et artichaut.
Aromates et fleurs à associer :
Tanaisie, rue et sauge repoussent la mouche de l’asperge, basilic, persil (confère vigueur et productivité aux deux).
Plantes à éloigner :
Oignon (controverse sur le sujet).
Aubergine Légumes à associer :
Haricot vert (éloigne les altises), radis et laitue (profitent de son ombre), pois, poivron.
Aromates et fleurs à associer :
Thym, Estragon.
Plantes à éloigner :
Pomme de terre (attire les altises), concombre (risque de transfert de virus)
Betterave Légumes à associer :
à cultiver en trio avec oignons et haricots nains (augmente les récoltes), laitue (luttent contre les altises), choux, céleri, ail, radis.
Aromates et fleurs à associer :
aneth, capucine, coriandre, sarriette.
Plantes à éloigner :
Haricot grimpant, tomate, pommes de terre, poireau, maïs, carotte, épinard.
Carotte Éloigne la mouche de l’oignon et du poireau (et réciproquement).
Légumes à associer :
oignon et poireau (se protègent mutuellement des ravageurs), mais aussi ail et échalote (éloignent la mouche de la carotte), tomate (repousse la mouche de la carotte et éloigne les pucerons de la tomate), légumineuses et poireau (améliorent la croissance de la carotte et accentue ses saveurs), choux, haricot, pois, radis, salade, cresson.
Aromates et fleurs à associer :
Ciboulette (améliore la croissance de la carotte et accentue ses saveurs, éloigne la mouche de la carotte), lin (améliore la croissance et accentue la saveur), romarin, sauge, armoise et persil repoussent la mouche de la carotte, coriandre.
L’aneth aide la levée des graines de carottes (les graines se stimulent mutuellement) et son feuillage donne de l’ombre.
Plantes à éloigner :
Menthe, betterave.
Céleri branche Éloigne la piéride du chou.
Légumes à associer :
Fèves, chou-fleur (permet une meilleure utilisation des substances nutritives), poireau (mêmes exigences de culture, et bien serrés, se blanchissent mutuellement), ail, oignon, tomate, laitue à couper, moutarde, radis, carotte, chou-rave, haricot, concombre.
Aromates et fleurs à associer :
Ciboulette, raifort (action contre la rouille du céleri).
Plantes à éloigner :
Les différents céleris entre eux, persil, maïs, pomme de terre.
Céleri rave Il n’a presque aucun ennemi, à part les autres céleris.
Légumes à associer:
Poireau et haricot rouge (mariage à trois, le haricot ayant un effet bénéfique sur les deux autres), mâche (maintient une humidité nécessaire), poireau, betterave, tous les choux, épinard, haricot, pois, tomate.
Plantes à éloigner :
Tous les autres céleris.
Choux Les plantes aromatiques repoussent la plupart des parasites des choux.
Légumes à associer :
Salade (contre les altises), tomate (contre la mouche du chou et les piérides), haricot (contre la mouche du chou), céleri (contre piérides).
Aromates et fleurs à associer :
Sauge, thym, romarin et sarriette agissent contre les altises et la piéride du chou ; menthe, aneth (fait fuir teigne et chenille), marjolaine et origan contre la mouche du chou et la piéride. Capucine, œillet d’inde (contre altises et nématodes), cosmos (contre piéride), basilic, coriandre.
Plantes à éloigner :
Ail, oignon, poireau, ciboulette, vigne, fraisier, radis, moutarde et autres crucifères.
Chou-fleur Légumes à associer :
céleri (contre la piéride), pois et haricot (fixent l’azote), pomme de terre, oignon.
Plantes à éloigner :
fraisier.
Choux cabus pommés Chou de Milan, chou rouge, chou blanc.
Légumes à associer :
Betterave, céleri, concombre, haricot nain, laitues, mâche, pois, pomme de terre, tomate.
Aromates et fleurs à associer :
Toutes (repoussent la plupart des parasites du chou) surtout la menthe.
Plantes à éloigner :
Fraisier, autres choux, ail, échalote, oignon.
Chou brocolis Légumes à associer :
Concombre, pomme de terre, céleri, betterave.
Aromates et fleurs à associer :
Menthe, romarin, capucine.
Plantes à éloigner :
Fraisier, radis, tomate, laitue.
Chou de Bruxelles Légumes à associer :
Mâche (améliore la résistance aux maladies), épinard, laitue, carotte, céleri, tomate, cerfeuil, haricot nain, navet.
Plantes à éloigner :
Autres choux, fraisier, ail, oignon.
Chou frisé Légumes à associer :
Haricot nain (augmente les récoltes mutuelles), poirée (renforcent leur santé respective), pois, mâche, céleri, pomme de terre.
Plantes à éloigner :
Fraisier.
Concombre et cornichon Légumes à associer :
Maïs (protège cotre le virus de la flétrissure), choux, pois, oignon, échalote, haricot, radis, salade, céleri, tomate, carotte, fenouil.
Aromates et fleurs à associer :
Capucine (contre les pucerons), aneth.
Plantes à éloigner :
Pomme de terre et tomate, melon, radis, toutes les herbes aromatiques (sauf l’aneth).
Courgettes/courges Légumes à associer :
Radis (éloigne pucerons et autres insectes), pois, haricot, maïs (ombrage et support), oignon, chou d’été.
Aromates et fleurs à associer :
Tabac d’ornement (piège les aleurodes avec ses tiges et feuilles collantes), capucine et œillet (stimulent la croissance et attirent sur elles les pucerons), basilic (contre l’oïdium), thym (contre les limaces), ciboulette, origan, menthe.
Plantes à éloigner :
Pomme de terre, concombre, melon, fenouil.
Échalote Légumes à associer :
Laitue (aide à la croissance de l’échalote qui elle repousse les lapins), carotte, concombre et cornichon, poirée, tomate, poireau.
Plantes à éloigner:
Haricot, fenouil, pois, haricot, fève, lentille, chou..
Épinard Légumes à associer :
Fraisier (augmente la production des épinards), légumineuses : pois, fèves, haricots (favorisent la croissance et la saveur des épinards), salade, radis, carotte, pomme de terre, céleri, choux, concombre, poireau, aubergine, oignon.
Aromates et fleurs à associer:
Soucis et œillet d’inde (contre les pucerons), thym (contre les limaces).
Plantes à éloigner :
betterave, fenouil, tomate, poivron.
Fenouil bulbeux Facile de culture mais assez asocial !
Légumes à associer :
Navet (mouche du navet éloignée), concombre, salade, poireau.
Plantes à éloigner :
Tomate, chou-rave, haricot, pois, échalote, courge, épinard, panais, absinthe, coriandre, carvi.
Fèves Légumineuse fortement appréciée des pucerons.
Légumes à associer :
Artichaut, céleri, laitue, maïs, pomme de terre, épinard.
Aromates et fleurs à associer :
Sarriette et aneth éloignent les pucerons.
Plantes à éloigner :
ail, oignon, échalote, poireau, pois.
Fraisier Légumes à associer :
Ail (protège contre la pourriture grise), salades (accentue la productivité des fraisiers), épinard, haricot nain, radis, mâche, carotte, oignon.
Aromates et fleurs à associer :
Thym, bourrache (améliore la production des fraisiers).
Plantes à éloigner :
Tous les choux.
Haricots Fixent l’azote du sol et éloignent les altises et doryphores.
Les haricots nains et haricots à rames n’ont pas spécialement les mêmes amies et ennemies et ne s’aiment pas entre eux.
Légumes à associer au haricot à rames:
Maïs (sert de tuteur), concombre, épinard, salade, céleri, radis, pomme de terre (éloigne la coccinelle mexicaine des haricots qui eux protègent des doryphores).
Légumes à associer au haricot nain :
Pomme de terre (est protégée des doryphores), fraisier (développement mutuel meilleur et plus rapide), carotte (favorise la croissance du haricot),betterave, céleri, chou, concombre, pois, radis, tomate, maïs.
Aromates et fleurs à associer :
Sarriette et romarin (contre la mouche du haricot et renforce le goût), capucine (contre les pucerons), Œillet d’inde, bourrache, aneth.
Plantes à éloigner du haricot à rame :
Oignon, ail (n’aime pas l’azote),haricot nain, poireau, pois, chou-rave.
Plantes à éloigner du haricot nain :
Fenouil, haricot à rames, oignon, ail, échalote, poireau, ciboulette.
Mâche Légumes à associer :
Poireau, pomme de terre, céleri, tomate, chou, salade, haricot, carotte, navet, oignon.
Maïs doux Sa haute taille profite aux légumes qui ont besoin d’ombre ou d’un support.
Plantes à associer :
Haricot et pois (aident au développement du maïs dont ils se servent de support), courges, concombre et citrouille (profitent de l’ombre et du support), fève, laitue, pomme de terre.
Plantes à éloigner :
Céleri, betterave, tomate.
Melon Aromates et fleurs à associer :
Persil et origan contre les pucerons, thym contre les limaces, tournesol.
Navet Un des meilleurs compagnons, on ne lui connait aucun ennemi.
Légumes à associer :
Pois (association mutuelle pour une production supérieure), maïs (offre de la fraîcheur au navet), fenouil (repousse l’altise et la mouche du navet), pomme de terre (semez les navets après la récolte de pomme de terre pour les rendre plus tendres et goûteux), tomate (contre mouche du navet), haricot, laitue, épinard, carotte, céleri.
Aromates et fleurs à associer :
Romarin, sauge,… (contre la mouche du navet) et aneth (contre altises), menthe.
Oignon Il aime (et protège) ou déteste (et refuse de grandir).
Légumes à associer :
Carotte (contre la mouche de l’oignon), poirée (mêmes conditions de culture et stimulation mutuelle), fraisier, mâche, concombre, betterave, panais, salade, tomate, ail, céleri, choux, navet et radis.
Aromates et fleurs à associer :
Persil (stimule la croissance), sarriette, aneth, soucis.
Plantes à éloigner :
Haricot, pois, fèves, pomme de terre, choux, poireau, asperge et sauge.
Poireau Éloigne la mouche des carottes.
Légumes à associer :
Carotte et tomate (font fuir la teigne du poireau), céleri, fraisier (stimule les poireaux), oignon, radis noir, salsifis, fenouil, épinards.
Aromates et fleurs à associer :
Soucis.
Plantes à éloigner :
Haricot, pois, fèves, betterave, poirée, persil et choux.
Poirée/Bette Légumes à associer :
Radis (bénéficie de l’ombre de la poirée), échalote, carotte, chou-rave, haricot nain, navet, oignon.
Plantes à éloigner :
Poireau.
Aromates et fleurs à associer :
Aneth, cresson alénois, menthe, romarin et œillet d’inde contre les altises.
Pois Petit pois, pois asperge, pois chiche, pois mangetout, pois ridé, pois nain, pois grimpant,… ils ont tous les mêmes attirances ou aversions et fixent l’azote du sol.
Légumes à associer :
Haricot nain, radis, carotte, navet, choux, concombre et cornichon, courgette,  céleri, salade, aubergine, épinard, asperge, pomme de terre (contre l’oïdium), maïs.
Aromates et fleurs à associer :
Tabac d’ornement contre les thrips, menthe, coriandre.
Plantes à éloigner :
Ail, oignon, poireau, échalote, fèves et autres pois, ciboulette, persil, fenouil, tomate.
Poivron et piment 2 variétés différentes d’une même plante.
Légumes à associer :
Radis (éloigne l’araignée rouge), tomate, courgette, aubergine, ail, oignon, carotte, choux.
Aromates et fleurs à associer :
Soucis et œillet d’inde (repoussent les aleurodes), persil (contre pucerons), bourrache (attire les pollinisateurs), thym, basilic, origan.
Plantes à éloigner :
Épinard, betterave, fenouil, pois.
Pomme de terre Légumes à associer :
Haricot (éloigne les doryphores), céleri-rave (assure une plus grande croissance aux pommes de terre en bénéficiant de leur fraîcheur), pois et fèves pour l’azote ; ail ( éloigne le doryphore), choux, épinard.
Aromates et fleurs à associer :
Ciboulette et coriandre contre les doryphores, Œillet d’inde, soucis, capucine, thym (éloigne les mouches blanches), lin (éloigne les doryphores), datura (attire et empoisonne les doryphores).
Plantes à éloigner :
Carotte, tomate, céleri branche, aubergine, concombre, courgette, courges, oignon, arroche, betterave. Ces plantes réduisent la résistance des pommes de terre aux brunissures.
Potiron et citrouille Légumes à associer :
Radis, maïs (sert de tuteur), haricot, choux (controverse sur le sujet),.
Aromates et fleurs à associer :
Camomille, capucine.
Plantes à éloigner :
Pomme de terre et choux (controverse sur le sujet),.
Radis Éloignent les araignées rouges.
Légumes à associer :
Carotte (adoucis le radis), épinard, fraisier, oignon, tomate, haricot, pois, salade. Pour un gain de temps et d’espace, mélangez graines des radis, carottes et laitues avec du sable et semez. Éclaircissez en cueillant les radis, puis les carottes, les laitues pourront alors se développer tranquillement.
Aromates et fleurs à associer :
Persil, capucine.
Plantes à éloigner :
Hysope, courges, maïs, concombre, choux, pomme de terre.
Salades Chicorée frisée et scarole ont pratiquement les mêmes goûts en termes de voisinage que la laitue.
Légumes à associer :
Radis, carotte, concombre, navet, fraisier (laitue), pois, courges (scarole et chicorée), betterave (laitue), chou-fleur, haricot, tomate (plantées entre leurs pieds, les salades profiteront de leur ombre), poireau (scarole et chicorée).
Aromates et fleurs à associer :
Romarin, sarriette, sauge et thym contre les pucerons, mais aussi soucis, capucine et œillet d’inde, aneth.
Plantes à éloigner :
Chou pour les scaroles et chicorées. Persil et céleri branche pour la laitue.
Tomate Légumes à associer :
Poivron, échalote (protège des parasites), oignon, poireau, ail (éloigne les araignées rouges), carotte, céleri (odeur repousse les parasites), épinard (controverse sur le sujet), asperge, salade, mâche, panais  .
Aromates et fleurs à associer :
Basilic (repousse les parasites, stimule la croissance et renforce le goût), menthe, bourrache (protège du sphinx de la tomate), persil (stimule la croissance), œillet d’inde (fortifie la croissance des pieds de tomates et repoussent les nématodes), capucine (limite le mildiou), tabac d’ornement (contre aleurodes), soucis, cosmos, thym (éloigne la mouche blanche), ciboulette.
Plantes à éloigner :
Betterave, aubergine, concombre, courgette, pomme de terre, pois, fenouil, maïs.

À vous maintenant de tester ce qui fonctionne ou non dans votre jardin!
Si vous ne devez retenir qu’une chose, c’est qu’il faut mélanger ses légumes, entre eux, mais aussi avec des fleurs et aromates, et que les alliacées (ail, oignons, échalotes,…) ne s’entendent pas avec les légumineuses (pois, fèves, haricots,…) 😉

À vous de jouer!
Votre coach, Harmony

PS: si vous voulez en apprendre plus sur le jardinage au naturel ou sur les diverses utilisations des herbes aromatiques et des fleurs utiles, n’hésitez pas à aller voir ce que je propose comme ateliers


Répondre à paul plissart Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 commentaires sur “L’association des plantes au potager

  • Isabelle BONNEFOY

    Merci c’est très intéressant.
    Je vis aux Antilles sur l’île de Saint Martin donc en région tropicale plutôt sèche (petite île) je recherche les associations entre les plantes potagères des Antilles, avez-vous une piste ?
    Isabelle

    • Harmony Auteur de l’article

      Bonjour Isabelle,

      Nos latitudes sont bien différentes et du coup, nos plantes aussi.
      Je ne m’avancerai donc pas trop dans ma réponse mais je vous suggèrerai toutefois de vous tourner vers le « jardin créole ». Il semblerai que cette technique de culture réponde à vos attentes.
      Voici le lien d’un article intéressant sur le sujet: https://la-sorciere-et-le-medecin.com/le-jardin-creole-jardin-bo-kay-plantes-medicinales-plantes-vivrieres-et-plantes-dornement
      Je vous invite à le lire ainsi que les liens mis en annexe.
      Bonne lecture!

    • Vanessa

      Bonjour.
      Je découvre votre site. J’adore ! Nous allons construire deux bacs potager hauts. Ce sera une première pour nous. Je n’ai jamais eu que des bacs de fleurs. Vos articles sont précieux, une mine d’informations! Sans parler de votre tableau! Il est génial pour nous lancer avec en prime le pourquoi du comment. Top ! Merci
      Petite question pratique quand vous dites que deux plantes doivent être éloignée :
      – est ce que des compartiments différents dans un même bac de 1m20 sur 1m20 sur une hauteur d’1m serait suffisante
      – ou doivent ils être dans deux bacs différents
      – et à quelle distance devrait se trouver ces deux bacs?

      Je vous remercie d’avance pour vos réponses

      • Harmony Auteur de l’article

        Bonjour,
        pour l’éloignement des plantes, je considère qu’il faut au moins mettre une ligne d’autres légumes pour faire barrière (même si je fais rarement des lignes…lol).
        Concernant la distance entre les bacs, ils peuvent être accolés, je vous conseille de laisser autour la largeur d’une brouette ou de votre tondeuse (si allée en herbe) pour le côté pratique (savoir circuler). Pour les plantes, ça à peu d’importance vu qu’elles ne se toucheront pas si elles sont dans des bacs différents (du moins les racines). Dans des bacs d’1m20 sur 1m20, il faudra donc peut-être mettre les mauvaises voisines dans des bacs différents car 1m20 ça reste petit. D’expérience, il vaut mieux faire ses bacs d’une largeur d’1m20 (pour l’ergonomie: savoir atteindre le centre sans se tuer le dos) mais plus long (les miens font 3 mètres). Car on peut y mettre plus de plantes et que le pouvoir tampon de la terre sera plus grand (résistance sécheresse/pluie abondante). maintenant, si vous avez déjà vos bacs à ce format pas de panique, j’en ai aussi et ça va nettement mieux qu’en pots de fleurs 😉

        merci pour le merci 😉

  • bernard

    bonjour,
    a mon avis il doit y avoir une erreur,vous dites au sujet de la pomme de terre:associer a l’aubergine et plus bas,dans légumes a éloigner:
    l’aubergine !

  • Veronique

    Merci pour ces infos,
    J’aimerai savoir encore comment faire pour les associations : une ligne de légume, une ligne de fleur …. Ou alors on peut mélanger les graines fleurs/legumes au moment de semer ?

    • Harmony Auteur de l’article

      En lignes, en touffes, en mélange,… tant que les légumes ne sont pas gênés dans leur croissance faites selon vos goûts 😉

  • Herbecq

    Beau travaille que voilà .
    Merci .
    Petite remarque : le romarin peut -être attaqué par une espèce de  » coccinelle bleu ou plutôt ressemblant à un scarabée » j’ai oublié le nom. ,

    • Harmony Auteur de l’article

      Le chrysomèle du romarin 😉
      Quand je dis dans l’article que le romarin n’a pas d’ennemi, je parlais des associations végétales 😉

    • Lise

      Merci Harmony, c’est super complet!
      Aller hop, a la pratique…

      Peut être une question: est ce qu’une plante couvrante type cerfeuil sous le fenouil va lui faire de la compétition au niveau des racines?

      Merci!
      Lise

      • Harmony Auteur de l’article

        Bonjour Lise,
        il y a toujours un peu compétition pour l’eau, mais à côté de cela, il y a coopération pour tant d’autres choses…
        Personnellement, je laisse courir le lierre terrestre entre mes plants de courges, choux, tomates et autres, cela profite bien au lierre qui bénéficie d’une ombre bienvenue (c’est l’endroit du jardin où il est le meilleur) tout en couvrant le sol. Je dois juste veillez aux choux qui bénéficient d’un arrosage si nécessaire 😉

      • Eva

        Merci pour toutes ces informations.
        Je suis juste perplexe par rapport aux oignons et poireaux. Dans votre tableau, vous mentionnez le poireaux dans la catégorie « à éloigner » de l’oignon. Et vous mentionnez l’oignon dans la catégorie « à associer » du poireaux.
        J’ai des poireaux et des oignons dans le même bac dans mon potager, j’espère donc que l’association des deux est bonne 🙂

        • Harmony Auteur de l’article

          Bonjour, comme je l’ai précisé, les associations conseillées sont le résultat d’observations empiriques et il y a parfois des contradictions. Le mieux est de tester pour voir ce qui fonctionne le mieux chez soi car les conditions d’un jardin à l’autre changent 😉

  • ErickaM

    Je me lance depuis quelques mois dans la permaculture. Et pour compiler des informations sur les associations de plantes, sur internet, je trouve cela très fastidieux. L’un dit quelque chose, l’autre rajoute quelque chose d’autre et un troisième dit encore autre chose. Je recherchais un tableau complet… Et bien je crois l’avoir trouvé!!! Merci beaucoup pour votre partage et bon jardinage

  • Georgette

    Bonsoir! Excellent article,fort utile et précieux. surtout pour un jardinier débutant Vos informations sont parmi les meilleures aue j aie jamais lues! Merci
    .

  • le potagiste

    Bonjour. Je me régale de votre site. Il est marqué que la betterave est a associée avec l’oignon et l’haricot nain (en trio) , mais sur les détails concernant l’haricot nain, vous avez marquée qu’il faut l’éloigné de l’oignon. est t’il possible d’avoir une explication. Merci et bonne journé.

    • Harmony Auteur de l’article

      Bonjour et merci pour votre commentaire.
      L’oignon et les haricots ne font pas bon ménage, mais il est effectivement conseillé de les cultiver ensemble avec de la betterave, mais alors la betterave fait « rempart » entre les deux. Plantez les betteraves en les entourant d’une rangée d’oignon d’un côté et d’une rangée de haricots de l’autre 😉

  • ANDRE DUTILLEUX

    Quand l’ dit plante a éloigner l’ont parlé de quelle distance entre les 2 ?
    Merci a vous toute tous

    Dutilleux André
    Av.des gerfauts 2/10
    1170 Bruxelles

  • Angele

    Bonjour,
    Je me lance dans les associations de protéger et fleurs, je trouve cela passionnant, on verra si j’y arrive. Je souhaitais savoir quelles fleurs je peux mettre avec les choux fleur? Capucine, souci, bourrache, lin? Merci d’avance de vos conseils.
    Angèle

    • Harmony Auteur de l’article

      Bonjour, avec les choux (y compris choux fleurs) mettez des cosmos et des pelargonium (font fuir la piéride du chou) et un peu plus loin des capucines (pour y attirer les pucerons) 😉