La rotation des cultures


La rotation est une technique ancestrale qui consiste à alterner les différents types de culture sur une même parcelle.
Mais en quoi est-ce utile ?

Si on cultive toujours la même plante au même endroit, celle-ci va utiliser les mêmes nutriments sur la même profondeur de sol. À la longue, celui-ci va s’épuiser.  Mais ce n’est pas tout, les ennemis de cette plante vont aussi avoir le temps de bien s’installer, que ce soit les insectes, parasites ou maladies… Un sol qui s’appauvrit et des agressions extérieures, ce n’est pas top pour une plante !

En effectuant une rotation intelligente de nos cultures, on évite l’épuisement du sol et même, on l’enrichit, tout en réduisant l’installation de parasites et maladies.

Il existe plusieurs techniques de rotations :

– Par type de légumes : légumes-feuilles (salades, choux, épinards, poireaux,…), légumes- fruits(tomates, poivrons, aubergines, courgettes,…), légumes- racines (carottes, oignons, betteraves, navets,…), légumes- grains (Légumineuses);
– Par type de famille (Fabacées, Liliacées, Solanacées, Brassicacées, Cucurbitacées,…) ;
– Par besoin en fertilité du sol : Légumes gourmands (choux, tomates, courges, épinards,…), bons-mangeurs (carottes, céleri, salades,…) et sobres (pois, haricots, oignons,…).
-Par espacement des cultures : Ne pas cultiver la même plante (ou la même famille) au même endroit avant une période définie pour chaque plante (ex : pas avant 5 ans pour l’aïl, l’aubergine, le céleri branche, l’échalote, le poireau, la pomme de terre ; pas avant 4 ans pour les carottes, navets, concombres, cornichons, melons, oignons, poivrons, tomates ; pas avant 3 ans pour les betteraves, courgettes, fenouils ; pas avant 2 ans pour les haricots et salades ; et jusqu’à 7 ans pour le choux). -…

La plus simple à mettre en œuvre est la division par type de légume : quatre groupes simples ayant des exigences similaires.

-Les légumes-grains (pois, fèves, haricots, …) : Ils consomment principalement du phosphore et de la potasse, mais la majorité sont des légumineuses et fixent l’azote de l’air, le rendant disponible pour les cultures suivantes. N’arrachez pas les racines lors de la récolte, laissez-les se décomposer dans le sol.
-Les légumes-feuilles (salades, poireaux, épinards, choux, blette,…): Ils recherchent un sol riche en éléments nutritifs et plus particulièrement en azote. Pour cela, ils apprécient d’être cultivés après les légumineuses.
-Les légumes-fruits (tomates, courges, poivrons, melons,…) : Ils sont très gourmands, essentiellement en potasse et phosphate. Les légumes fruits exigent toujours des sols riches et humifères. Un apport en compost ou fumier bien mûr avant leur culture est souvent nécessaire.
-Les légumes-racines (radis, oignons, pommes de terre, carottes,…): Ils puisent leur nourriture en profondeur et se contentent principalement de potasse.

Au même emplacement se succèderont ainsi les légumes-grains, puis les légumes-feuilles, ensuite les légumes-fruits et enfin les légumes-racines.

Les légumineuses (famille des Fabacées) : comment enrichissent-elles la terre en azote ? Leurs racines portent de petits renflements, appelés nodosités. Ces nœuds renferment des bactéries vivant en symbiose avec les légumineuses. Ces dernières vont fournir aux bactéries de la nourriture, via le feuillage, et les bactéries vont, à leur tour, apporter aux légumineuses l’azote qu’elles fixent dans le sol. Une fois la récolte terminée, les nodosités restent en terre et se décomposent, c’est ainsi que se trouve libéré l’azote.

La rotation s’applique surtout pour les grands potagers, elle est plus difficile à effectuer correctement sur de petites surfaces.
Pour ces dernières, privilégiez les bonnes associations de plantes et surtout un bon apport en matière organique (paillage, compost, engrais vert…).
Faites toutefois toujours une rotation pour les pomme-de-terre et les Brassicacées (choux,…) et essayez d’alterner au mieux les différents type de légumes.

Pour parfaire votre rotation, vous pouvez aussi jouer sur les familles et  ne pas mettre deux fois successives une même famille au même endroit.
Pour ce faire, il faut connaître les différentes familles de légumes, car ceux-ci sont parfois « cousins » sans pourtant se ressembler (par exemple le poireau et l’oignon sont tous les deux des Liliacées).

Voici un tableau récapitulatif (non exhaustif) des principales familles rencontrées au potager :

La famille des Alliacées

Feuilles/racines Ail, échalote, oignon, poireau ;
Ail des ours, ciboule, ciboulette

La famille des Apiacées

Feuilles/racines Carotte, céleri, cerfeuil, fenouil, panais
Aneth, angélique, anis, carvi, cumin, fenouil commun, livèche, persil

La famille des Astéracées

Feuilles/graines Artichaut, cardon, salades (laitue, chicorée, à couper, batavia, scarole, frisée), endive, pissenlit, salsifis, scorsonère, topinambour, tournesol.
Absinthe, armoises, estragon, stévia

La famille des Brassicacées

Feuilles/racines Choux, navet, radis, roquette, rutabaga
Cresson, raifort

La famille des Chénopodiacées

Feuilles/racines Arroche, bette, betterave, chénopodes, épinard

La famille des Curcubitacées

Fruits Concombre, courges, cornichon, courgette, melon, pâtisson, pastèque, potiron, potimarron

La famille des Fabacées (légumineuses)

Graines/feuilles Fève, haricot, lentille, pois, trèfle

La famille des Grossulariées

Fruits Cassis, groseille

La famille des Lamiacées

Feuilles Agastache, basilic, crosne, hysope, lavande, marjolaine, mélisse, menthe, origan, sauge, serpolet, sarriette, thym

La famille des Poacées

Graines Avoine, blé, maïs, seigle

La famille des Polygonacées

Feuilles Oseille, rhubarbe

La famille des Rosacées

Fruits Abricot, amande, amélanchier, cerise, coing, fraise, framboise, mûre de jardin, nèfle, pêche, poire, pomme, prune

La famille des Solanacées

Fruits/racines Aubergine, coqueret du Pérou, pomme de terre, piment, poivron, tomate

La famille des valérianacées

Feuilles Mâche

À vous maintenant de voir quel type de rotation vous convient le mieux (à vous et à votre terrain) 😉

Et si vous voulez connaître toutes les techniques pour obtenir de beaux légumes naturellement, n’hésitez plus à vous inscrire à l’atelier « le potager«

Votre coach.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *