K-L-M comme…


Kedale (Que dalle) :
C’est tout, il n’y a rien à dire sur les K, du moins, je ne trouve pas de mot intéressant concernant le jardinage au naturel, mais si vous voulez je veux bien vous parler du koala…

Lessivage :
Wikipédia nous dit: Le lessivage est le transport d’éléments par l’eau de pluie en direction de la nappe phréatique. On parle de lessivage des substances phytosanitaires, de lessivage des constituants du sol (argiles, ions), etc.
Dans le cas des sols, le lessivage entraîne les particules argileuses, limoneuses du sol, ou les ions, des couches supérieures de celui-ci vers les couches plus profondes. Cela peut avoir un impact sur la qualité des eaux
souterraines, et des cours d’eau.

Les boues qui finissent dans votre cave lors d’une inondation… voilà un bel exemple de lessivage de sol !
L’eau, lorsqu’elle tombe au sol lors d’une pluie, soit pénètre dans le sol, soit ruisselle dessus ; Dans les deux cas, elle entraine avec elle des éléments qu’elle rencontre et dont elle se charge.

Dans mon exemple de boue dans votre cave, l’eau a ruisselé abondamment sur le sol en entrainement avec elle la terre en quantité, c’est un cas spectaculaire de lessivage de terre.
Mais il n’y a pas que les particules de terre qui peuvent être lessivées, ce n’est pas toujours aussi spectaculaire et votre cave n’est pas leur destination préférentielle.
D’autres éléments peuvent être lessivés comme les nitrates, les produits phytosanitaires, les hydrocarbures,…. En cas de ruissellement, ces éléments sont acheminés vers les mers et océans et peuvent provoquer des pollutions (eutrophisation,…). Si l’eau pénètre dans le sol, les éléments y seront naturellement filtrés, redistribués ou stockés, à l’exception bien sûr des polluants ou des excès qui se retrouveront in fine dans les nappes phréatiques ou stockés dans votre sol.
C’est une des raisons pour lesquelles il faut respecter son sol en n’y déversant pas n’importe quoi et en le mulchant (le mulch va permettre à l’eau de mieux s’infiltrer dans le sol et donc de moins ruisseler).

Un sol nu est plus sensible au lessivage par les eaux de ruissellement.

Ligneux/ lignine/ lignification :
Wikipédia nous dit: La lignine (du latin lignum qui signifie bois) est une biomolécule, en fait une famille de macromolécules polymères polyphénoliques, qui est un des principaux composants du bois avec la cellulose
et l’hémicellulose. La lignine est présente principalement dans les plantes vasculaires et dans quelques algues. Ses principales fonctions sont d’apporter de la rigidité, une imperméabilité à l’eau et une grande résistance à la
décomposition. Toutes les plantes vasculaires, ligneuses et herbacées, fabriquent de la lignine.

La lignine est un des principaux constituants du bois et permet à la plante, entre autres, d’avoir une certaine rigidité.
On parle de « ligneux » pour désigner les végétaux qui contiennent beaucoup de lignine, donc de bois, comme les arbres et arbustes.
Les boutures « aoûtés » se font sur des tiges en cours de lignifications, quand elles deviennent plus ligneuses, qu’elles fabriquent du bois, qu’elles deviennent brunes.

Lignine.

Limbe :
Wikipédia nous dit: En botanique, le limbe, nommé aussi (limbe foliaire), est une partie de la feuille d’une plante.

Si vous êtes perdus dans les limbes, ce n’est pas spécialement parce que vous voguez sur les eaux du Styx. C’est peut-être parce que vous laissez errer votre esprit en regardant les feuilles des arbres et leurs limbes…
Le limbe correspond à la partie large et aplatie de la feuille. Il prolonge le pétiole et est particulièrement adapté pour capter l’énergie lumineuse (convertie en sucre lors de la photosynthèse).
Certaines plantes ou arbres, comme l’acacia, peuvent orienter leur limbe pour augmenter ou diminuer la surface exposée à la lumière.

Lobe/ lobée :
Wikipédia nous dit: En botanique, le lobe est une division arrondie et peu profonde du limbe d’une feuille. C’est aussi la division d’une feuille ou d’autres organes dont le format est plus grand qu’une dent (feuille dentée) et dépourvue de tige distincte.

Le lobe est, en botanique, le nom donné aux découpures d’une feuille. C’est un des éléments distinctif utilisé pour identifier une plante. Les bords d’une feuille peuvent avoir des lobes arrondis (chêne pédonculé) ou aigus (érable sycomore).

Lombricompostage :
Wikipédia nous dit: Le vermicompost (appelé aussi le lombricompost) est un amendement organique entièrement naturel, issu du vermicompostage (ou du lombricompostage, terme impropre), soit la transformation de fumier ou de déchets organiques domestiques par des vers.

Vous n’avez pas de jardin et vous aimeriez quand même faire votre compost ? Aucun problème, le lombricompostage vous permet de créer votre humus à partir de vos déchets organiques même en appartement ! Pour cela, il vous suffit d’un lombricomposteur (appelé aussi vermicomposteur), de vers et d’un peu de patience.

Lombricomposteur.

Maladie :
Wikipédia nous dit: La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d’un organisme vivant.Comme nous, les plantes peuvent être malades. Et comme nous, la maladie peut être provoquée par un agent infectieux (bactérie, virus, mycose) ou par un déséquilibre physiologique (mauvaise nutrition, insolation,…).
Dans tous les cas, avant d’envisager un traitement, il faut s’assurer de bien identifier la cause de la maladie pour agir sur cette cause et non pas sur les symptômes. Des conditions de culture adéquates et des variétés adaptées restent le meilleur moyen de garantir multiplication végétative qui consiste à provoquer l’apparition des racines sur une tige AVANT de séparer celle-ci de la plante mère.

Marcottage

Massif:
Wikipédia nous dit: un massif dans un jardin est une plate-bande à forme plus ou moins géométrique recevant un groupe de fleurs ou d’arbustes et donnant un aspect de composition homogène.

Un regroupement de plantes au jardin ? C’est un massif, tout simplement. La disposition des massifs est un des éléments à prendre en compte lors de la conception d’un jardin.

Mauvaise herbe:
Cfr Adventice (*).

Mellifère:
Wikipédia nous dit: Les plantes mellifères sont les plantes produisant de bonnes quantités de nectar et de pollen de bonne qualité et accessibles par les abeilles.

… et pas que pour les abeilles mais aussi tous les insectes butineurs comme les bourdons, abeilles solitaires, papillons, coléoptères, syrphes,… Autant d’auxiliaires qui participent à la pollinisation de vos fleurs nécessaire pour obtenir les fruits  et à l’équilibre et la gestion des ravageurs !
Les plantes mellifères sont un des éléments indispensables pour accueillir la nature dans votre jardin.

Quelques plantes mellifères.

Mildiou :
Wikipédia nous dit: Le mildiou est le nom générique d’une série de maladies cryptogamiques affectant de nombreuses espèces de plantes, mais prenant des proportions épidémiques dans certaines cultures de grande importance économique, telles que la vigne, la tomate, la pomme de terre, la laitue ou les courges. Ces maladies sont provoquées par des microorganismes oomycètes rattachés au règne des Chromista, et parfois qualifiés de « pseudo-champignons ».Le mildiou est une maladie cryptogamique touchant de nombreux légumes au potager. Véritable cauchemar du jardinier, le mildiou peut rapidement réduire à néant toute une récolte.
Pour éviter le mildiou, il vaut mieux agir de manière préventive pour éviter qu’il n’apparaisse car une fois installé, il est impossible d’en venir à bout.
On peut toutefois ralentir se progression en utilisant, non pas de

Mildiou de la vigne.

Mulch/mulching :
Wikipédia nous dit: En agriculture et jardinage, le paillis ou mulch est une couche de matériau protecteur posée sur le sol, principalement dans le but de modifier les effets du climat local. Si, à l’origine, le terme dérive évidemment de paille, de nombreux autres matériaux naturels ou synthétiques sont utilisés à cet effet. L’opération qui consiste à mettre en place ce matériau est le paillage.

Mulcher son sol, ou le pailler, est le fait de le couvrir de matière organique (le plus souvent) comme de la paille, des feuilles mortes, du foin, de la tonte de pelouse,…
Pour en savoir plus sur cette technique, je vous invite à lire mon article « 
le mulching : jardiner sur sol vivant ».

Multiplication:
Wikipédia nous dit: en biologie : reproduction.

Encore une fois, les plantes sont comme nous, elles se reproduisent. La multiplication des plantes peut se faire de manière sexuée (production de graines, spores, …) ou de manière végétative, donnant ainsi de parfaits clones de la plante mère.

Multiplication d’arbustes fruitiers par bouturage sur bois sec.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *