Semences: récolte, stockage, inventaire


Les semences… pour le jardinier, c’est le bien le plus précieux, car c’est une fois mises en terre qu’elles nous offrent leurs trésors !

dsc05808

graines de tagette

On trouve bien sûr de nombreuses variétés de graines dans le commerce, mais on peut aussi les prélever dans son jardin ou dans la nature. Dans ce dernier cas, ne prélevez qu’une partie des graines, laissez-en suffisamment sur place pour la pérennité de la plante ainsi récoltée.

Pour récolter les graines, observez et attendez le bon moment. Les graines doivent être mâtures et bien sèches.  Ramasser ainsi  les graines est facile et gratuit et cela permet d’obtenir des variétés introuvables dans le commerce. On trouve des graines relativement toute l’année selon les espèces, mais la grande période de récolte est d’août à septembre.  Une fois les graines récoltées, triez-les bien; écartez les graines les moins grosses et les impuretés. Débarrassez-les de leur enveloppe ou capsule (*), inutiles et qui risquent d’être un réservoir à pathogènes et à humidité.  Laissez-les ensuite sécher à l’air libre à l’ombre avant de les stocker. Toute trace d’humidité doit avoir disparu.

En moyenne, les graines conservent leur capacité germinative pendant 2 à 5 ans (mais certaines peuvent se conserver bien plus longtemps!), à condition d’être stockées loin de tout ce qui peut provoquer leur germination : chaleur, humidité et lumière.
Les sachets de graine du commerce sont, généralement, bien adaptés à condition d’être convenablement refermés après usage (avec un élastique, une agrafe ou un morceau de papier collant).
Pour les graines « maison », n’importe quel petit contenant hermétique fera l’affaire : petits pots en verre, boîtes à pellicule photo, tubes de comprimés (souvent avec une pastille anti-humidité dans le couvercle, un plus!), petits sachets en plastiques avec « zip » (eux-mêmes dans un contenant opaque),… Vous pouvez aussi les conserver dans des enveloppes, mais placez alors celles-ci dans une boite en métal hermétique. Dans tous les cas, notez soigneusement l’espèce, la variété et la date de récolte.
Petite astuce : glissez dans les récipients les petits sachets avec silice que l’on trouve dans les boîtes à chaussure, les sacs neufs,… ils absorberont l’humidité et permettront une meilleure conservation.
Placez vos précieuses ressources dans une pièce fraiche, sèche et hors gel. Mais évitez les lieux trop humide (cuisine, salle de bain) ou trop chaud (le grenier en été !).

dsc05802

Les sachets du commerce, une fois bien refermés, sont idéaux pour la conservation des graines.

dsc05806

N’oubliez pas d’indiquer la variété et la date de récolte.

dsc05804

Les sachets de silice, un bon truc pour garder l’humidité loin de vos graines.

Vous pouvez aussi vous créer un « semencier ». Une « boîte à clous et vis » à petits tiroirs fera parfaitement l’affaire ! Vous pouvez ainsi organiser le rangement de vos graines en fonction des périodes de semis.  Placez vos graines dans les tiroirs des plantations des plus précoces aux plus tardives.  Indiquez sur chaque tiroir la variété de graine et la période de semis. En cas de sachets du commerce, vous pouvez reprendre les « barres » indicatives de plantation présente sur l’emballage.

dsc05795

« semencier » fait avec une boite de rangement pour clous et vis.

semencier-schema

Organisez votre « semencier » en fonction des périodes de semis.

dsc05797

d’un coup d’œil: la variété, les dates de semis et de récoltes.

dsc05800

Dans chaque tiroir, les graines dans un sachet hermétique, les conseils de culture et la date de péremption.

Chaque année, procédez à un inventaire de vos graines. Quelles graines faut-il racheter ou se procurer? Ou au contraire, quelles graines puis-je partager car j’en ai en excès ? Quelles graines sont encore bonnes ? Faites le tri et regarnissez vos stocks.

Pour savoir si des graines sont encore viables, vous pouvez effectuer un test de germination. Pour ce faire, prenez une partie des semences que vous voulez tester. Disposez-les sur un support absorbant (type essuie-tout) imbibé d’eau que vous placez dans le fond d’un récipient avec couvercle transparent percé (une mini serre portable!). Recouvrez ensuite les semences avec un autre papier essuie-tout imbibé d’eau et fermez le couvercle. Placez votre boite dans un endroit chaud (idéalement entre 18 et 23°C) et lumineux. Hydratez le papier absorbant tous les deux ou trois jours. Il ne doit pas se dessécher ni être détrempé.

seeds_germination

Notez la date du début du test ainsi que le nombre de graines testées. Lorsque vous humidifiez,  comptez les graines bien germées en les enlevant. Notez leur nombre et leur état : normale ou anormale (malformation, peu vigoureuse,  atrophie,…). Ne comptez comme germées que les graines qui ont donné des plantules sains. Le test prend fin une à trois semaine après son commencement en fonction de l’espèce testée et de la température. Lorsque le test est terminé, calculez le pourcentage de graines germées:  (nombre de semences germéesX100)/(nombre de semences testées)

Ce calcul est évidemment théorique, mais il permet de voir si les graines sont encore utilisables et en quelle quantité. Par exemple, si vous avez un résultat de 80 %, les graines donneront bien. Mais si vous n’avez qu’un résultat de 25% et que vous souhaitez tout de même les utiliser, semez 4 fois plus dense 😉

Dès que le bon moment se présente, il vous restera à semer vos graines pour le plaisir de profiter d’un beau et bon jardin.

Votre dévouée coach,
Harmony

PS: Vous avez envie d’en apprendre plus à mes côtés? Allez voir les ateliers que je propose sur le jardinage au naturel ou les bienfaits des plantes 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *