N’oubliez pas les oiseaux durant l’hiver 2


L’hiver est à nos portes et on commence à se calfeutrer chez soi… mais est-ce une raison pour oublier nos alliés du jardin les oiseaux?

Le mieux est bien sûr d’avoir aménagé votre jardin en pensant à eux avec divers plantes à fruits et à graines qui vont les nourrir durant toute l’année. Laissez leurs ces ressources à disposition plus longtemps en ne taillant pas trop vite les branches porteuses de fruits non récoltés. Mais en plus de cela, vous pouvez leur apporter de la nourriture supplémentaire durant la mauvaise saison.

De fin novembre à début mars, la période du nourrissage hivernal commence. Nos oiseaux ont bien du mal durant cette période car leur ressources naturelles de nourriture sont mises à mal par notre mode de vie moderne et son impact sur l’environnement. Or c’est justement le moment où ils ont besoin d’énergie pour se tenir au chaud!

Quoi de plus agréable que d’observer les oiseaux venir picorer juste sous sa fenêtre?

Rouge gorge

Mais attention aux chats! Mettez vos points de nourrissages dans des endroits inaccessibles aux redoutables félins ou dans des endroits bien dégagés. Vous placerez donc vos mangeoires suffisamment en hauteur (1m75 minimum) et sans accès pour l’acrobate et vos plateaux de nourrissages loin des haies ou autres lieux d’embuscades. Et oui, si certains oiseaux aiment se nourrir en hauteur, d’autres préfèrent avoir leur restaurant plus prêt du sol. Pensez donc aux deux…

Les mangeoires doivent être placées dans des lieux à l’abri des embuscades de chats.

Vous pouvez prévoir plusieurs suspensions (boules de graisses, distributeur de graines, trémies,…) ainsi que des mangeoires maisons et plateaux (sur piquet, sol dégagé ou sur une table).
Evitez les filets (avec boules de graisse, cacahuètes,…), les oiseaux risquent de s’y blesser en s’y prenant une patte (et pire, s’y on ne les en dégage pas avant…), voir même, pour les plus gros spécimens, les avaler avec le reste!

Les filets peuvent devenir des pièges mortels pour les oiseaux. (mésange charbonnière)

Comme les points de nourrissages, variez le type de nourriture distribuée. Les graines de tournesols seront appréciés par certains (mésanges, pics, pinsons, verdiers, chardonnerets, gros-becs, sitelles,…) alors que d’autres préfèreront du maïs concassé (moineaux, pinsons, bouvreuils, bruants, merles, …), sont aussi appréciés les graines d’orge, de blé, de chanvre, de sésame, d’avoine, de millet, de lin, les flocons d’avoine, … . Concernant les « boules de graisse », ne les mettez qu’en cas de gel, en effet, le gras peut rancir si les températures sont trop douces et c’est quand il fait très froid qu’ils en ont le plus besoin. Vous pouvez les réaliser vous-même en mélangeant des graines et fruits secs avec du saindoux ou du blanc de bœuf, formez une boule avec ce mélange ou remplissez-en des trous d’une buche que vous pourrez suspendre.

Pinson.

Plusieurs oiseaux aiment aussi les fruits (pommes, poires, baies sauvages..) mûrs déposés sur un plateau au sol ou coincés entre deux branches. Les fruits secs (cacahuètes, noisettes, noix, faines, amandes, noix de coco) régaleront de nombreux convives, surtout les mésanges. Les larves d’insectes (vers de farine) seront appréciées par les rouges-gorges, grives, accenteurs, étourneaux, merles, sitelles. N’oubliez pas non plus les matières grasses: graisse végétale (huile de tournesol) pour les passereaux; saindoux, suif, lard nature pour les corneilles et autres corvidés… Même certains restes de vos repas trouveront acquéreurs: feuilles de salade, restes de légumes, riz bien cuit… Mais évitez surtout de donner de la nourriture salée ou trop épicée! Ne donnez rien qui contient du sel rajouté (charcuterie, fromage, chips, plats salés,…). Bannissez le pain, les oiseaux ne le digère pas et cela ne leur donne pas de nutriments…

Les fruits sont appréciés! (mésange bleue)

Effectuez le nourrissage par petites quantités, de préférence le matin au lever du jour, quand les oiseaux ont besoin de trouver rapidement de quoi se sustenter pour combler les réserves qui se sont épuisées durant la nuit, et une deuxième fois en fin de journée. Gardez les mangeoires propres et retirez les vieux aliments et les fientes.

Diversifiez la nourriture et les points de nourrissages et gardez-les propres.

Si vous commencez à nourrir les oiseaux en hiver, faites-le jusqu’au bout! Car les oiseaux qui se seraient habitués à venir à vos points de nourrissage se retrouveraient pris au dépourvu!

Si vous nourrissez les oiseaux en hiver, faites-le jusqu’au bout!

Enfin, n’oubliez pas non plus d’offrir à boire à vos petits protégés. Placer un (idéalement plusieurs) abreuvoir qui servira aussi de lieux de baignade. il doit être solide, peu profond (2,5 à 10 cm maximum), facile à nettoyer avec des bords aux pentes peu prononcée. Changez l’eau régulièrement et brisez la glace dès qu’il y en a.

Vous pouvez maintenant vous installer près d’une fenêtre, dans un fauteuil confortable, un plaid sur les genoux, une tasse de chocolat chaud et une paire de jumelle à la main.

Votre coach, Harmony.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “N’oubliez pas les oiseaux durant l’hiver

  • Miette

    Bonjour,
    Ma mère aime les voir tout au long de l’année et pour cela leur donne toue l’année à manger. Un ami me dit que ce n’est pas leur rendre service car ils deviennent fainéants et ne cherchent plus d’eux même les graines. Qu’en pensez vous?

    • Harmony Auteur de l’article

      Bonjour,
      votre amie a raison, non seulement ils perdent leur instinct de « chasse » (et deviennent dépendant de l’humain), mais en plus il adopte un régime alimentaire qui n’est pas équilibré. Les oiseaux qui viennent à nos mangeoires l’hiver sont insectivores le restant de l’année, les graines ne leur servent que pour passer la mauvaise saison.
      Pour pouvoir les voir toute l’année, offrez-leur une coupelle d’eau large et peu profonde, ils viendront s’y désaltérer et s’y baigner 😉