L’orchidée 10


Quoi de plus beau qu’une orchidée en fleur ?

Mais savez-vous que la famille des orchidées compte plus de 25 000 espèces réparties en 850 genres ?
La moitié d’entre-elles sont épiphytes (elles se servent d’autres plantes comme support). Ce qui explique qu’on ne les cultive pas dans de la terre mais dans un substrat spécial (généralement composé d’écorce de pin et de sphaigne). En effet, le substrat doit être bien aéré pour éviter le pourrissement et l’asphyxie des racines.
Certaines, dont les Phalaenopsis, sont adaptées à l’ombre régnant dans les forêts tropicales, d’où le fait qu’ elles n’aiment pas être directement exposées au soleil. D’autres, comme par exemple les Cattleya, préfèrent le plein soleil!
Souvent elles sont adaptées pour pousser dans des conditions difficiles. Cette spécificité leur permet de coloniser de nombreux endroits inaccessibles à d’autres espèces.

L’orchidée est une plante fascinante et superbe, mais elle nécessite des soins spécifiques au vue de leurs particularités. La culture de la majorité des orchidées demande beaucoup de l’expérience sauf pour les genres Phalaenopsis et Cymbidium (si vous possédez une pièce non chauffée et lumineuse!). Je vous conseillerai donc de débuter avec eux.

Phalaenopsis

Phalaenopsis

Son emplacement doit être lumineux mais sans soleil direct avec des températures supérieures à 16°C. L’atmosphère autour de la plante doit idéalement être humide, toutefois, la Phalaenopsis s’adapte et peut parfaitement évoluer avec une hygrométrie de 30 %. Attention à ne pas les laisser dans des pièces surchauffée en hiver car l’humidité vient à lui manquer.

Pour maintenir cette humidité, brumisez régulièrement le substrat (évitez de mouiller la plante: quelques gouttes en son cœur peuvent provoquer une attaque bactérienne souvent fatale). L’arrosage de votre orchidée se fait en trempant son pot dans une bassine d’eau pendant minimum 1/4 d’heure puis égouttez le bien avant de le remettre dans son cache pot.
Les Phalaenopsis n’aimant pas l’eau du robinet (présence de chlore et PH trop basique), laissez reposer celle-ci une bonne heure avant l’arrosage (évaporation du chlore) et ajoutez éventuellement quelques gouttes de citron (pour corriger le ph) ou préférez l’eau de pluie pour réaliser ces 2 opérations.

Comme beaucoup d’orchidées, la phalaenopsis aime avoir ses racines à l’étroit. Ne la mettez donc pas dans un contenant trop grand.

La poussière a tendance à s’accumuler sur les feuilles, aussi, passez de temps en temps un chiffon humide dessus pour les nettoyer.
Ne nettoyez pas le dessous des feuilles et n’utilisez pas de lustrant pour plante, cela fini par les étouffer.
Profitez aussi d’une bonne pluie d’été pour sortir vos orchidées afin qu’elle profite d’une bonne douche naturelle.

Cymbidium

Cymbidium

Cette orchidée doit être exposée en pleine lumière et peut supporter le soleils direct. Elle se plait  dans un substrat pour orchidées composé de beaucoup de tourbe blonde.
Idéalement, placez là dans une pièce non surchauffée où une différence de température est notable entre le jour et la nuit, ce qui contribuera à la faire refleurir.
Cette orchidée est plante de culture tempérée froide, elle peut donc supporter un gel léger.

Après la floraison, vous pourrez diviser les pseudobulbes se retrouvant trop à l’étroit dans le pot. Toutefois, ne vous précipitez pas, elle supporte très bien d’être un peu à l’étroit dans son pot.

En été, arrosez deux fois par semaine, mais en hiver arrosez peu voire pas du tout si la température descend sous les 5°C (risque de pourriture des racines. Entre mai et septembre, vous pouvez la mettre dehors à l’ombre.

Soin des orchidées

Après la floraison, vous pouvez coupez la tige florale à ras lorsque les fleurs sont fanées et si la tige est bien séchée. Mais vous pouvez aussi laisser la tige et ses fleurs fanées, cela est juste une question de goût et n’a aucune influence sur la plante et ses prochaines floraisons.
Pour la phalaenopsis s’il s’agit de la première floraison de la tige, celle-ci reste encore verte. Une tige repartira bientôt au niveau de chaque nœud pour une deuxième floraison ;).

Les phalaenopsis (entre autres) forment parfois des « keikis » (traduisez « bébés ») sur leur hampe florale quand la floraison est terminée. Ils se nourrissent sur le pied mère, ce qui peut parfois épuiser la plante. Quand le keikis a plusieurs racines d’au moins 3 cm de long, il peut être détaché et replanté en coupant le bout de la hampe où il pousse (pour éviter de blesser le keiki).

Rempotage

Pourquoi doit-on rempoter une orchidée alors que ses racines se plaisent à l’étroit et que du coup, il ne faut pas changer le pot ?
Car son substrat s’épuise, il est bon de le renouveler tous les 2 ou 3 ans.
Au fil des saisons, le substrat de l’orchidée se décompose (écorce de pin, sphaigne…). Sa granulométrie est plus faible, l’aération des racines n’est plus assurée : les racines de l’orchidée s’asphyxient.
Le rempotage permet aussi d’éliminer les racines mortes et abimées.

Le rempotage peut se faire à n’importe quelle période de l’année.
Toutefois, la règle est de ne jamais rempoter une orchidée en fleur ou qui va fleurir (boutons sur la tige).
Le rempotage s’effectue après la floraison et idéalement, juste avant la sortie de nouvelles pousses. Car c’est après sa floraison, que l’orchidée reprend sa croissance. C’est donc le meilleur moment pour lui fournir un substrat tout neuf.

Phalaenopsis qui a grand besoin d’un rempotage, les feuilles mollissent et les racines mortes débordent!

Cymbidium qui doit être rempoté aussi, de nombreux pseudobulbes sont en fin de vie. On va en profiter pour le diviser.

Pour rempoter votre orchidée, commencez par enlever le (ou les) tuteur de votre orchidée. Supprimez les feuilles sèches ou jaunies. Gardez les plus belles feuilles, et la tige bien verte. Ensuite, retirez le pot tout doucement et sortez les racines (Si vous avez des difficultés à retirer le pot : faites-le tremper dans une eau à température ambiante et pressez-le pour décoller les racines des parois).

Beaucoup de racines sont mortes ou malsaines, un nettoyage s’impose!

On voit bien au centre de la « touffe » que les pseudobulbes ne donnent plus… division de ceux-ci pour obtenir plusieurs plantes.

Dégagez le substrat des racines, au besoin rincez ces dernières sous l’eau (à température ambiante toujours et non calcaire de préférence) pour ôter tout résidu.  Coupez toutes racines molles, desséchées, abîmées, plates ou creuses. Epargnez toutes racines saines, gonflées et gorgées de sèves (surtout chez Phalaenopsis).

La coupe des racines se fait avec un sécateur propre et désinfecté à la flamme.

Phalaenopsis prêt à être rempoté, les vielles racines et feuilles ont été retirées.

Division des pseudobulbes du Cymbidium.

Avant retrait des racines mortes et vieux pseudobulbes.

Après retrait des racines mortes et pseudobulbes.

Éventuellement, disposez des cailloux au fond du pot afin de le lester et d’offrir un drainage supplémentaire à la plante. Humidifiez bien le substrat avant rempotage, et laissez-le bien égoutter. Au besoin, mouillez le substrat quelques heures avant le rempotage afin qu’il ait le temps de s’égoutter. Mettez une couche de substrat au fond du pot, puis répartissez bien les racines de l’orchidée dans le pot et comblez avec le substrat humide. Poussez le substrat entre les racines en vous aidant d’un bâton, le tuteur de l’orchidée par exemple. Tassez sans écraser les racines, tapotez le pot pour faire descendre le substrat.

Remplissage du pot avec du substrat bien humide.

Plante rempotée. Attendez que la plante reparte en végétation pour arroser et apporter de l’engrais.

Cymbidium divisé et nettoyé.

La plante mère a été divisée en trois. Les pots d’accueil sont plus petits que le pot initial (les racines aiment être à l’étroit).

N’arrosez pas si vous jugez le substrat suffisamment humide. Au besoin, bassinez le pot en le laissant bien s’égoutter.
Enfin, attendez que la plante reparte en végétation (quand vous observerez une nouvelle racine, nouvelle feuille ou nouvelle hampe florale, comptez 3 semaines – 1 mois) pour reprendre les arrosages et apports d’engrais.

Il ne vous reste plus qu’à profiter de cette magnifique plante à la floraison spectaculaire !

Votre coach.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “L’orchidée

  • Jonathan

    Bonjour,
    Merci pour toutes vos infos.
    J’ai un petit probleme svp.
    Alors voila, mes orchidées ont l’air d’être en bon état.
    Elles sont reparties en fleurs entre autre.
    Cependant, le substrat partie moyenne à bas du pot est toujours humide (cela fait 2-3 semaines que je n’ai pas arrosé) et le substrat partie moyenne a haut du pot est sec.
    Pour les racines, elles sont clairement grisatres sur la partie haute du pot mais un peu plus sombres (vertes) sur la partie inférieure.
    En gros le substrat ne sèche pas aussi rapidement.
    Que dois-je faire svp?

    PS: les racines sont moins denses dans la partie inférieure du pot donc beaucoup plus de substrat que de racines.

    Merci beaucoup.

    Jonathan

    • Harmony Auteur de l’article

      Bonjour,

      à priori si vos orchidées se portent bien, il n’y a pas de problème.

      Vos pots sont-ils troués dans le fond? si ce n’est pas le cas, changez les tout de suite.

      Le fréquence d’arrosage dépend aussi de l’humidité de l’air. Mes orchidées, par exemple, se plaisent très bien dans ma salle de bain ou l’humidité ambiante est assez forte. Je ne leur donne un « bain » qu’une fois par mois voir au bout de 2 mois, quand leur substrat est vraiment sec jusqu’au fond. pour ce faire, je les plonge dans ma baignoire avec de l’eau de pluie tempérée jusqu’au sommet du pot.

      Concernant les racines, cela me semble normal. les jeunes racines se forment sur le dessus et deviennent plus foncées en vieillissant (grises au début elles deviennent vertes puis brunes). Il faut rempoter l’orchidée quand la majorité des racines dans le substrat sont trop vieilles et donc brunes.

  • Evrard isabelle

    Bonjour.
    Un grand merci pour toutes ces informations.
    J ai huit orchidées dont certaines fleurissent sans arrêt. Je ne peux donc pas changer leur substrat.
    J en ai une qui a fait deux petits reikis qui font des hampes florales également.
    J’ai peur qu’ elles s’épuisent .Qu en pensez vous?
    Je vous remercie de votre réponse. Cordialement.
    Isabelle Evrard

    • Harmony Auteur de l’article

      Bonjour,

      Généralement les orchidées ont une période de repos entre deux floraisons, mais celle-ci peut parfois être très courte 😉
      Le stress peut être un déclencheur de floraison ce qui peut arriver si la plante n’est pas dans les conditions optimum (t°, luminosité,…), il se peut aussi que vous ayez des variétés particulièrement florifères. Si le feuillage de vos orchidées est sain (bien vert et non flétri) c’est que vos orchidées se portent bien, sinon, il faut revoir leur maintenance ou leur substrat (si il est ancien et que les autres conditions sont bonnes).
      Si le substrat doit être changé et que vos orchidées continuent à fleurir sans cesse, faites-le en fin de floraison.

      Concernant les reiki, si la plante mère se porte bien, je ne vois pas de raison pour les retirer de manière anticipée. Laissez-les faire leur racine avant de les séparer de leur mère. Si la plante mère présente des signes de faiblesse, elle va consacrer toute son énergie au reiki, il est alors nécessaire de l’enlever pour soulager la plante mère, à moins qu’elle ne soit trop loin, dans ce cas, le reiki (si lui est vigoureux) deviendra son « héritage ».

  • Ravot junique

    Houaaaaa
    Un grand merci pour tous ses precieux renseignements
    Je suis passionnée par ces merveilleuses plantes
    Pouvez vous me dire svp me dire di on peut mettre plusieurs pieds dans le méme pot

    • Harmony Auteur de l’article

      Bonjour,
      simplement en les coupant de manière nette avec un sécateur bien tranchant. Il ne faut couper que si la tige est bien sèche. Soit celle-ci est entièrement sèche et dans ce cas on peut couper à ras( en ne blessant pas le pied d’orchidée), soit la tige est encore verte à la base, dans ce cas on ne supprime que la partie brune 😉